1061, TEMPLE DE MIANCHI [SU DONG-PO]

  Archétype de la poésie chinoise classique telle qu’on la rêve. Su Dong-po, poète, peintre, calligraphe, fut un de ses plus grands rêveurs. Avec elle, avec lui, cheminer, en deça — et non hors — de toute actualité. Taoïstement. La vie humaine, jusqu’où va-t-elle ? à quoi ressemble-t-elle ? Elle doit sembler un cygne qui … Lire plus…

FESTINA LENTE [OCTAVIAN PALER]

D’Octavian Paler, éditorialiste, essayiste, écrivain et poète roumain [1926-2007], rien de plus précis ne sera dit ici, renvoyant le lecteur au ‘tiroir’ domaine roumain, où l’on trouvera plusieurs témoignages de son activité et des liens utiles. Les curieux trouveront des ‘traces’ polémiques de sa présence télévisuelle jusqu’à ses derniers jours  – il fut homme de … Lire plus…

AUX FIGURES DE ‘CAMINANTE’ [TAREK ESSAKER]

À la suite de la publication du précédent texte, Caminante no hay camino,  Tarek Essaker, par l’intermédiaire de sa page de Facebook, m’a fait l’amitié de venir ‘en résonance’, l’appuyer de son écriture. Je reprends donc ici l’ensemble de ses commentaires. S’agissant de l’auteur des Cheminants, sur lesquels je reviendrai, et d’une démarche d’écriture qui … Lire plus…

CAMINANDO NO HAY CAMINO [ANTONIO MACHADO]

Tout passe et tout demeure, mais notre affaire est de passer, passer traçant des chemins, chemins sur la mer.   Jamais je n’ai cherché la gloire, ni à laisser dans la mémoire des hommes ma chanson ; j’aime les mondes subtils, aériens et délicats, comme des bulles de savon.   J’aime à les voir se … Lire plus…