COUCOU-LES-NUÉES [ALBERTO MANGUEL / ARISTOPHANE]

coucou-les-nueesCOUCOU-LES NUÉES OU NÉPHÉLOCOCCYGIE.  Ville construite dans les airs, à la verticale de la plaine de Phlégra, en Grèce. La ville fut fondée en 400 av. J.-C. par l’Athénien Pisthétairos pour servir de forteresse aux oiseaux. On peut encore apercevoir aujourd’hui les ruines de la cité et, en particulier, les vestiges de la porte du Grand Mur, construite en bois par des colonies de pélicans. On raconte que, retranchés dans leur forteresse, ces oiseaux prétendent devenir les maîtres du monde. En utilisant les murailles pour empêcher les oiseaux sacrifiés par les hommes de parvenir jusqu’au ciel, ils ont réussi à affamer les dieux et à les soumettre à leur volonté.

D’après Aristophane, Les Oiseaux, 414 avant J.-C.

Alberto Manguel et Gianni Guadalupi, Dictionnaire des lieux imaginaires, Acte Sud, coll. Babel, 1998. Des mêmes ont lira par ailleurs AU ROYAUME DES BORGNES.

Photo v.l., Le paratonnerre de Zeus, dit aussi Miroir (parabolesque) aux Alouettes, ou encore Le Piège à Colibris, de Coucou-les-Nuées et de sa ville jumelée.

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.