DE GRANIT ET DE PLÂTRE [D.H. LAWRENCE / HENRI MICHAUX]

Je me rends compte que je déteste le calcaire — vivre sur du marbre, des terrains calcaires, des rochers calcaires. Je les déteste. Ce sont des rochers morts, ils n’ont pas de vie, ils ne font pas frémir mes pieds. Je leur préfère même le grès. Mais le granit ! Le granit est mon préféré. Il est si vivant sous les pieds.

D.H. Lawrence, Sardaigne et Méditerranée. 

 

 

Quand, enfant, je vis pour la première fois prendre le plâtre, j’eus un choc et j’entrai en méditation. Je ne pouvais me détacher du spectacle. Ce n’était encore qu’un spectacle, mais je sentais obscurément, à la façon dont j’en eus l’esprit saisi jusqu’aux reins, qu’il y avait là quelque chose, dont j’aurais aussi à me servir un jour.

Henri Michaux, Liberté d’Action. 
 
 
Au même.
 
 

Un commentaire, c'est sympa pour l'auteur.e … et c'est toute la vie du blogue ! D'avance, merci du vôtre.

EXCENTRIC-NEWS | Consultez la POLITIQUE DE CONFIDENTIALITÉ et LE PORTAIL | MODE D'EMPLOI

EXCENTRIC-NEWS