DE LA VANITÉ [ou G…DE CINGLE À SEC]


… de G…de par G…de
[sans aimable autorisation de l’auteur]

 

Je suis le féminin capitaine officiant en cet étanG

Une ondée inondant le rafiot fît fi de ma fortunE

Le sort en est jeté nous n’humerons point la meR

Ici c’est sur mon crâne que se défie l’osseleT

Et à mes vanités nulle issue dont il ne fut l’auteuR

Telle une lave qui s’en rit cette flotte vint gonfler le rU

Telle encor cette sorte d’aimant maniant qui s’en défenD

Et c’est toutes eaux écoulées que de l’étang [et du ru] on me fit reinE

 

à J/G, […]ment.

Print Friendly, PDF & Email

5 réflexions au sujet de “DE LA VANITÉ [ou G…DE CINGLE À SEC]”

  1. Un coup de dé ? Que nenni ! Un coup dans le nez n’abolit pas le nasard même s’il ne garantit pas pour autant l’équilibre du monde. Que du contraire ! Et comme l’écrivait Samuel Beckett : ‘Regardez le monde et regardez votre pantalon !’ Je m’arrêterai là car le coup de dé pourrait devenir un coup bas. […]ment vôtre.

    Répondre
  2. Serait-ce un jeu de dé ? Fi !
    L’ultime et le pire en maxillaire sont les terres de prédilection de Gertrude.
    L’os en rit et les pissenlits.
    J’attends, mais attendez aussi.
    Attentez en attendant.

    Répondre
  3. En ce creux T, l’homme d’âge, il est vrai, m’est apprécié. – Ah, les gréments, Capitaine… Ah, les gréments ! Allez ! – Sens en vain et même sans… Finalement, il vint… C’est de toute histoire… Bigle bique ! … Et les acrostiches ! Il est vrai qu’initiales et finales, à la foi, Mon Dieu !, elles ne sont pas étron commun – même Ronsard dans sa mansarde ne les osa pas ! Mais, hélas, général allemand, les Suze dites interdisent amèrement la rime. Aussi faut-il y pallier (deuxième étage, gauche) et soviestiquer via des assonances – quoique selon Prévert (Jacques) : larima, la rime à, la rime à rien. Aussi, et z’encor (notez la licence poétique et, de surcroît, hugolienne), z’aurez noté z’aussi et z’en plus quelques audaces, facéties et autres incongruités proutoulipiennes (personnellement, j’évite le ‘proto-‘, trop collet monté et trop hiatieux, à mon gré, et donc bien difficile à maxiller). Bon, Jean termine là mon épître et vous la souhaite […]ment corinthienne… ! Ultime conseil : attendez-vous à pire !

    Répondre
  4. Vanité, jeu suit. Tombée dans l’escalier de mon esprIt de je, ma course finit en os, brisée menu, zémue, au pied de vos lettres. Nonosse tant mon crâne rougi, l’os douce entend l’étang des flots os séant dans le bruit de mots : Ah ! Je ris de me voir si Chair en ce mourir !

    Incorrigible, vous courez plus vite que mon jE de maux et coiffez Gertrude au pot aux roses : votre style vole comme moN ombre.

    En secreT, je bricole en vain…

    Sens !

    Répondre

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.