DERNIERS JOURS [DE POMPÉI…]

Non, il ne s’agit pas des soldes ! 
 
Précipitez-vous, VITE, ce sont 
 
LES DERNIERS JOURS DE POMPÉI
un art de vivre  … à en mourir
 
 Musée Maillol 
59/61, rue de Grenelle 
75007 Paris
 
 

 

Print Friendly, PDF & Email

10 réflexions au sujet de “DERNIERS JOURS [DE POMPÉI…]”

  1. Même si t’es la cité citée, t’es peut-être appelée à mourir sans savoir que si tu l’es ; comme nous, toutes, tous, nous sommes ainsi cités, sans le savoir, tout en le sachant – allez, en prime, un sachet de la Pie Qui Chante, pour avoir lu jusque là – Mais ceci fait que même si t’es la cité interdite, tu deviens la cité à fric, même si t’es plus rien. Ce sont d’autres qui ramassent – et amassent – les sesterces. Pauvre patricienne avec tes seins des derniers jours qui ne servent plus à rien !

    Répondre
  2. Je ne suis responsable d’aucune interprétation : l’affiche reconstituée, il est vrai, est la copie de celle que j’ai vu au ‘cul’ d’un autobus de la RATP, quant à l”art de vivre’, c’est le sous-titre officiel de l’expo. On ne prendra pas un vieux communiquant dans un piège aussi vaseux !

    Répondre
  3. Oh, je sais bien! Même que vous avez une foule de groupies et qu’il va vous falloir songer sérieusement à faire des affaires avec leur commentaires sur iiibêêêêêê!

    D’ailleurs, il faut, moi aussi, que j’envisage de commercer avec les quelques huit mille commentaires des prétendants de Gertrude qui commencent à encombrer mon arrière boutique.

    Répondre
  4. Ouf! J’ai eu peur en voyant l’intitulé.

    J’ai cru que c’était la tectonique de votre blog qui entrait en éruption cutanée menaçant d’engloutir toute votre belle littérature et que vous soldiez les merveilleux commentaires de vos admirateurs.

    Non, ceux là, art de vivre ou de mourir sur un volcan, ont vécu leurs derniers jours il y a bien longtemps…

    Répondre

Le commentaire, c'est la vie du blogue… D'avance, merci du vôtre !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.