L’ARBRE À PALABRES [ESPACE DE DISCUSSION]

palabre-200x220Une question ? Une suggestion ? Une remarque ?…  Simplement envie de dire, d’entendre, de partager…, le tout, le rien, le toujours quelque chose…

Et aussi afin de ne pas surcharger certains billets de commentaires qui finissent par leur échapper, nous vous proposons de nous rejoindre, ici, dans la tranquillité ombragée de L’ARBRE À PALABRES, pour y entreprendre ou poursuivre publiquement la conversation.

Ceci n’empêche bien sûr en rien l’échange dans chacune des pages ouvertes aux commentaires. C’est comme vous le sentez.

Pour plus d’informations sur le portail et son fonctionnement : EXCENTRIC-NEWS… MODE D’EMPLOI

Et si vous souhaitez envoyer un message privé : EXCENTRIC-NEWS… CONTACT

Une règle d’écriture : Ce que tu peux dire en cent lignes, tu peux le dire en cinquante ; ce que tu peux dire en cinquante lignes, tu peux le dire en vingt ; ce que tu peux dire en vingt lignes, tu peux le dire en cinq. Ensuite…, tu ‘touites’ * ou tu ‘essémesses’ … (mais ce n’est pas notre propos ici).

Bon, qu’est-ce qu’on a encore à se dire ?!

VincentSteven

Laissé yo palé | Henri Guédon

P.S. : Pour le confort de la discussion, l’espace sera régulièrement balayé de ses feuilles mortes… Et puisqu’on m’y pousse : 

Autumn Leaves | Chet Baker

FORMULE DU JOUR : Une élève à sa professeur : ‘Madame, j’ai trouvé un proverbe… — Oui, dites… — C’est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à la vitesse du son que l’on trouve les gens beaux avant de les trouver cons.’

CURIOSITÉS : En regard du calendrier, voici LE TEMPS RÉVOLUTIONNAIRE ET DÉCIMAL — qui n’eut que son heure, 18 mois. Bon, tout cela n’est que vieilles lunes ! Pas tout à fait pourtant. En effet, pour en revenir au CALENDRIER RÉPUBLICAIN, qui ne fut pourtant utilisé que quelques années, il est cependant à l’origine de l’usage encore actuel d’un certain nombre de PRÉNOMS étrangers à la tradition chrétienne… Et puis, dans la foulée, institué quatre ans plus tard, il y eut le SYSTÈME MÉTRIQUE qui, lui, connut un beau succès.

N.B. : La frise photographique de l’en-tête a été réalisée, en hommage,  sur un motif non exploité de l’artiste ‘italo-berbère’ — tel qu’il se définissait — Mohamed Hakim Akalay [1944-2010]. Voir DOV’È LA SORGENTE? / OÙ EST-ELLE LA SOURCE ?

3 réflexions au sujet de “L’ARBRE À PALABRES [ESPACE DE DISCUSSION]

  1. Quel fromage ! et effectivement, quel manque de flair.

    …Lu ailleurs :

    Qui aurait cru que le fromage pouvait faire partie des produits interdits en bagage cabine car il peut être considéré comme “plastic”, un type d’explosif puissant.

    Voici de quoi faire rire tous les bons Cantaliens ou les amateurs de fromage.

    Un couple de Parisiens venu en week-end en avion a payé le transport du fromage au prix fort. Afin d’éviter la file d’attente à l’embarquement, les voyageurs prennent un bagage cabine. Au départ d’Orly, la compagnie low-cost Hop ! leur explique que l’avion affecté étant à hélice, les casiers de rangement sont trop petits et que leur bagage sera mis en soute sans taxe supplémentaire. Jusque-là tout va bien.

    Salers ou explosif ?

    Mais l’affaire se persille lors de leur départ à l’aéroport d’Aurillac quelques jours plus tard.

    Amateurs de produits régionaux, ces vacanciers ont fait le plein de saucissons, fouaces, pountis et fromages. Lors de l’enregistrement, la vacancière précise au contrôleur qu’elle possède un bagage cabine. C’est alors que celui-ci lui demande si elle détient du fromage. De manière franche elle répond : « Oui, j’ai deux kilos de salers ! » Il lui précise que le fromage frais de plus de 100 grammes est légalement interdit en cabine car il est classé comme substance pâteuse. En raison de l’absence du dispositif à rayon X, le salers peut être considéré comme du plastic, un type d’explosif très puissant.

    Le bagage cabine se transforme alors un bagage soute. Ces touristes sont pris au dépourvu car la réglementation en vigueur (*) n’est en rien affichée dans l’aéroport. Un simple bout de papier scotché sur le comptoir informe les passagers.

    —————————————————————————————————————————-

    Si le salers est suspect, alors, le fromage basque transporté par un suspect…

     

     

  2. Tout le monde sait que les Arabes dignes de ce nom apprécient la tomme détonnante basque sur un bon morceau de pain de plastic ! Bon, après une fouille rigoureuse, notre voyageur a pu rejoindre sa destination et, à l’arrivée, déguster son fromage comme il se doit…, malgré le Ramadan !

Laisser un commentaire

*