FIAT MATER

 

arditta-325x450La femme fasciste doit être physiquement saine, pour pouvoir devenir mère de fils sains, selon les ‘règles de vie’ indiquées par le Duce dans le mémorable discours aux médecins. Il faut donc absolument éliminer les dessins de figures féminines artificieusement amaigries et masculinisées, qui représentent le type de femme stérile de la décadente civilisation occidentale.

 

Service de presse de la Présidence du Conseil
Dessins et photographies de modes féminines, 1931.

Source : Umberto Eco et al., Histoire de la beauté, Flammarion, 2004
(dont illustration : Caffaro Rorè,
Affiche publicitaire pour l’Arditta 1933,
Turin, Archives Fiat).

 

Anecdote (postérieure à cette période). Lors d’une visite du service didactique de la jeunesse des usines FIAT de Turin, je demandai à l’ingegnere responsable des activités quelle était sa finalité pédagogique. ‘Injecter la motorizatione dans la tête des enfants’, me répondit-il sans sourciller.
 

3 réflexions au sujet de “FIAT MATER”

  1. Ah ! les voitures du ‘peuple’ ! Volkswagen, la bien nommée, créa la Coccinelle, la Fabbrica Italiana Automobili Torino, la Cinquecento, Citroën, (Citron, comme on disait), la Trèfle, puis la 2CV, (la Deuche), Renault, la 4CV… Pour ce qui est de l’adéquation à l’époque, les fabricants d’automobiles, après avoir été des ‘constructeurs’, sont devenus des ‘créateurs’ et, pour l’heure des ‘éditeurs’ d’automobiles… Il en va d’ailleurs de même des boulangers…

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.