FRANÇAIS, ENFIN ON NOUS ÉCOUTE !

Si les révélations sur le programme d’espionnage américain Prism ont provoqué un concert d’indignation en Europe, la France, elle, n’a que faiblement protesté. Pour deux excellentes raisons : Paris était déjà au courant. Et fait la même chose.

Le Monde est en mesure de révéler que la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE, les services spéciaux) collecte systématiquement les signaux électromagnétiques émis par les ordinateurs ou les téléphones en France, tout comme les flux entre les Français et l’étranger : la totalité de nos communications sont espionnées. L’ensemble des mails, des SMS, des relevés d’appels téléphoniques, des accès à Facebook, Twitter, sont ensuite stockés pendant des années.

Si cette immense base de données n’était utilisée que par la DGSE qui n’officie que hors des frontières françaises, l’affaire serait déjà illégale. Mais les six autres services de renseignement, dont la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI), les douanes ou Tracfin, le service de lutte contre le blanchiment, y puisent quotidiennement les données qui les intéressent. En toute discrétion, en marge de la légalité et hors de tout contrôle sérieux. Les politiques le savent parfaitement, mais le secret est la règle.… 

Extrait de Révélations sur le Big Brother français dans l’édition électronique du quotidien Le Monde en date du 4 juillet 2013.

Print Friendly, PDF & Email

9 réflexions au sujet de “FRANÇAIS, ENFIN ON NOUS ÉCOUTE !”

  1. Fruit et légume au moins 5 par jour.

    Jus de citron au boulot et purée de patates à la maison ET au boulot aussi. C’est fou ce que l’on peut s’intéresser à nous ! 😯 😯 😯

    Répondre
  2. Pfffff… C’est vain tout çââââââ !
    J’imagine très bien la tête de mes espions faisant ainsi partie de Public-chéri-mon-amour à leur insue… C’est l’arroseur arrosé. Je ris !

    Répondre
  3. Compatriotas: cancelen sus cuentas en facebook ya que sin saberlo han trabajado gratis como informantes de la CIA! Revisen caso Snowden!

    Camarades : fermez vos comptes Facebook, vous travaillez gratuitement comme informateurs pour la CIA. Tirez les leçons de l’affaire Snowden !

    Voilà ce que ‘touite’ (10/07/13) Maria Isis Varela, ministre du gouvernement vénézuelien. Et voilà qui mérite d’être ‘retouité’ et ‘fesse-boucqué’ !

    D’après l’édition électronique du quotidien Le Monde de ce jour.

    Répondre
  4. Bonsoir Noëlle,

    Je n’ai pas le sens du secret – d’autant que des oreilles ennemies (?) nous écoutent. Affaire Bettencourt, Mediapart, etc., je sais. Nous ne sommes ni boy ni girl scout, que je sache !

    Je donnerai suite de manière plus argumentée, mais pas ici. Il ne s’agit pas, a priori, de dangerosité mais de principe. Nous ne sommes pas une ‘cellule’ islamiste non plus, que je sache.

    Répondre
  5. Je comprends votre rire que je ne partage pas… Je pense souvent à l’internet et à facebook comme à un pharmakon.
    Vous m’aviez invitée sur fb et j’avais envie de vous proposer d’y revenir ; entendant résonner le rire, je pense que la cause est perdue.
    Je vous communique pourtant ce que je viens d’y publier, concernant la censure(interdiction de publication concernant l’affaire Bettencourt sur son journal) mise en lumière par Médiapart,info que j’ avais hébergée et mise en lien avec votre billet (mais je réalise, à la lecture de votre commentaire que j’aurais dû vous demander votre accord en ce qui concerne votre texte… Si j’ai abusé, excusez-moi).

    Mobilisation pour Mediapart: «effet Streisand» et «Datalove»

    PAR JÉRÔME HOURDEAUX

    Aussitôt connu l’arrêt de la cour d’appel de Versailles, des internautes ont téléchargé et rediffusé les fichiers correspondants. Les enquêtes de Mediapart sont maintenant hébergées sur toute une série de plateformes réparties dans plusieurs pays.

    J’imagine très bien un psy travaillant, non pas pour la police, mais dans son cadre : noyautage interne en quelque sorte.

    Répondre
  6. Laissez-moi rire…, si seulement cela était risible. Que diriez-vous du ‘psy’– nommons-le ainsi – dont on apprendrait qu’il travaille, voire même à son insu, pour la police ? Question stupide s’il en est.

    Répondre

Un commentaire, c'est sympa pour l'auteur.e … et c'est toute la vie du blogue ! D'avance, merci du vôtre.

EXCENTRIC-NEWS | Consultez la POLITIQUE DE CONFIDENTIALITÉ et LE PORTAIL, MODE D'EMPLOI