10 réflexions au sujet de “IL FAUT QU’UNE PORTE SOIT À LA FOIS OUVERTE ET FERMÉE [MARCEL DUCHAMP]”

  1. Vous pouvez toujours prendre la porte… mais attention si l’une est ouverte, l’autre est fermée ! Ne vous trompez-pas ! Et puis, selon Duchamp, vous n’avez le choix qu’entre la chambre et la salle de bain… Quelle apothéose pour une fine mouche !

  2. L’entomologie est une science, chère madame, et une (fine) mouche morte dans une baignoire (dans les effluves mortifères des sels de bain de la belle) ou au fin fond d’un lit (aux tréfonds érotifères de ses ébats – de la belle -), c’est pas la même chose !

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.