IL Y A PLUS PUISSANT QUE LES ACTES ET LES MOTS … [RAINER MARIA RILKE]

rilke

[…]

Mais il y a plus puissant que les actes et le mots. Ceux-ci ne sont finalement que ce qui nous sert à participer au quotidien commun, ce sont des échelles qui partent de notre fenêtre pour atteindre à la maison du voisin. Nous n’en aurions guère eu besoin si nous étions restés des solitaires, chacun sur une étoile, et de fait nous n’en usons point dans les instants où nous nous sentons tellement solitaires. Nous sommes alors tout pleins d’une expérience moins bruyante, nous sommes de retour dans un pays aux usages sacrés et secrets, en toute inactivité nous créons, et nous sommes au-delà des mots. Et il est certain que c’est de cette espèce qu’est notre véritable vie, qui demeure comme un discret accompagnement au-dessus de notre action et de notre repos, nous guidant et nous déterminant dans nos ultimes résolutions.

[…]

Rainer Maria Rilke, extrait de La valeur du monologue (1898), Œuvres en proses, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, Paris, 1993. Traduction de l’allemand de Claude David.

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.