INSTANTS ET INSTANTANÉS TUNISIENS

[tunisienne]

au printemps déjà
tes feuilles sont promesse
noueux figuier

[beaux chats, autre tunisienne]

aux créneaux
six têtes aiguisées
puis rien

[le tao de Maamoura]

minaret
si tu n’ouvres pas la voie
au moins montres-tu le ciel ! 

 

Extrait de rien de spécial.

En souvenir et en signe d’amitié à mes amis tunisiens, présents et moins présents. Vraiment et pour le temps présent. 
 

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.