INTERLUDE ÉLÉGIAQUE POUR UN ‘DEUX SEPTEMBRE’ [SERGUEï RACHMANINOV]


À la mort de Tchaïkovski, le 6 novembre 1893, Rachmaninov compose pour son aîné, comme celui-ci l’avait fait, douze ans plus tôt, pour Nicolaï Rubinstein, un trio avec piano élégiaque, auquel il se consacra jusque fin décembre. ‘Toutes mes pensées, toute ma force lui ont été consacrées… J’ai tremblé à propos de chaque phrase…’ Ainsi, la résonance de ce trio, dit élégiaque, ici, ce ‘Deux Septembre’.

Sergueï Rachmaninov | Trio élégiaque n° 1 en sol pour piano, violon et violoncelle

par Le Beaux Arts Trio | Menahem Pressler, piano | Isidore Cohen, violon | Bernard Greenhouse, violoncelle | La Chaux-de-Fonds, Suisse | Mai 1986

Photo : Sergueï Rachmaninov ners 1900, détail. Source : Wikipédia

Un commentaire, c'est sympa pour l'auteur.e … et c'est toute la vie du blogue ! D'avance, merci du vôtre.

EXCENTRIC-NEWS | Consultez la POLITIQUE DE CONFIDENTIALITÉ et LE PORTAIL, MODE D'EMPLOI

EXCENTRIC-NEWS