LA DEMEURE [MISKIN AD-DARIMI]

Je reste ferme dans mes convictions et garde ma fierté,
Je délaisse la demeure craignant qu’elle ne soit humiliante,
Ce n’est pas le besoin qui me conduit vers une maison,
Je ne me dirige vers elle que si je peux m’en passer.

Miskîn ad-Dârimî
[mort vers 708/89 H.]

 

 

Extrait de ‘Le Dîwân de la poésie arabe classique’, Adonis et Houria Abdelouahed, Gallimard, Poésie, 2008.

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.