quartet-asselikoun-la-page-de-tarek-3

Dans “Les Cheminants”, Hagar est parole. Tout au long du récit, son corps ne cessait de se désintégrer, de s’effilocher. Elle oscillait entre “présence” et “absence”, entre existence vouée au provisoire mais trouvant son ancrage dans le mot. J’ai cru voir chez Tarek cette même urgence trouvant son ancrage dans un verbe, dans une image poétique brûlante, sans concession. … L’aventure continue en associant encore poésie soufie, musique et traduction, car dans les deux cas j’ai essayé d’être un “passeur de mots”, mais aussi un “passeur de sons”…


ZIAD BEN YOUSSEF, porteur du projet musical et poétique scènique ASSELIKOUN, s’ancrant dans LES CHEMINANTS de Tarek Essaker, dont il est, par ailleurs, le traducteur en arabe, développe ici, à l’oud, LE THÈME DE HAGAR, la figure centrale du poème.


PRODUCTION… DIFFUSION… ORGANISATION… INFORMATION… MÉDIATISATION…

CE PROJET VOUS INTÉRESSE…

VOUS SOUHAITEZ EN SAVOIR PLUS ?

Print Friendly, PDF & Email

Un commentaire, c'est sympa pour l'auteur.e … et c'est toute la vie du blogue ! D'avance, merci du vôtre.

EXCENTRIC-NEWS | Consultez la POLITIQUE DE CONFIDENTIALITÉ et LE PORTAIL, MODE D'EMPLOI