ÉPHÉMÈRES+ [TAREK ESSAKER]

ÉPHÈMÈRES+ … AU FIL DES JOURS… | Des 'petits textes' impromptus, publiés en exergue de LA PAGE DE TAREK. | Les dates sont celles de publication.  

… Ce jour est blanc nomade comme des cristaux translucides
qui laissent entrevoir des éclats de lumière…
Lumière enflammée… jumelle de ses nuages proches…
pourvu qu’elle dure…
que nous puissions rêver… ici et maintenant…
les regards tissés au vent…
Elle brûle à nos visages…
de sous les commissures de nos fatigues…
et assure que nous sommes de ce jour…

le 14 janvier 2011, jour du départ du dictateur Ben Ali.

14/01/21


Il serait beau qu’un son de musique
le bruit d’un sable vagabond
le chuchotement d’une passion
la colère d’une rébellion
le hasard d’une ivresse
les choses du monde et nos déraisons
soient les derniers éclats de nos vies

30/12/20


Le ciel bas offre une aumône d’ombre
Quand l’unique mot se tait
Comme se referme la dernière porte d’automne 

13/12/20


Viennent à mon secours
les cris des oiseaux migrateurs
haut dans le ciel
en vol
ballet
en prélude à de longs voyages
et dans de jolies parades

8/11/20


Aussi énigme qu’un instant fulgurant d’aube
Le silence est une langue
On y écoute perler le cœur

5/11/20


Print Friendly, PDF & Email

1 réflexion au sujet de « ÉPHÉMÈRES+ [TAREK ESSAKER] »

  1. [Viennent à mon secours  / les cris des oiseaux migrateurs… 8/11/20]

    Nous sommes toujours pensifs de voir ces vols d’oiseaux migrateurs, ils évoquent certainement une interrogation, une admiration ? pour tous les exilés.

    Répondre

Un commentaire, c'est sympa pour l'auteur.e … et c'est toute la vie du blogue ! D'avance, merci du vôtre.

EXCENTRIC-NEWS | Consultez la POLITIQUE DE CONFIDENTIALITÉ et LE PORTAIL, MODE D'EMPLOI