LA PAGE DE TAREK ESSAKER | REPÈRES+

 Vous disposez de documents et d’informations pouvant enrichir LA PAGE, prenez contact. D’avance, merci.

ÉCLATS DE VOIX… ÉCLATS DE VOIX… ÉCLATS DE VOIX… ÉCLATS DE VOIX… ÉCLATS DE VOIX…  

Une page à découvrir de notre cher Ami Tarek Essaker, poète à ses heures arrachées à l’existence, maître des mots et des virgules, passionné des partances et des découvertes tant dans notre quartier byzantin commun dans la vieille ville de Gafsa que dans les faubourgs de Bruxelles, de Liège, de Hambourg et d’ailleurs… | Une grande finesse qui boude l’habituel et le commun, c’est Tarek Essaker ! Rachid Sardi.

J’invite tous mes amis à visiter cette page. Et à découvrir Tarek Essaker, ce grand Monsieur, qui est à la fois poète, philosophe et écrivain. Vous allez être épris de ses poèmes, ses extraits de textes, tantôt doux comme la brise du matin, tantôt révolté, enragé contre l’injustice, la cruauté et l’inégalité qui règnent dans ce monde. Dans un style qui vous invite incessamment à méditer. Bonne nuit à tous et bonne lecture. Abdallah Benzid.

Quel concentré de poésie sans cadre et sans temps… Juste poésie… Bravo ! J’ai beaucoup aimé, je t’embrasse, ami Tarek ! Barbara.

Tarek Essaker Un poète de Gafsa Un ami dont je suis fier… Abdallah Benzid. [À propos de Tarek Essaker – Poet from Gafsa, Les Sessions du Bourdon #18]

Belle, bien ancrée dans l’instable, s’envolant avec l’air de l’espoir, avec l’eau courante de l’avenir, du devenir. Contre courant et marée, elle rame, se sent désillusionnée, fatiguée mais naviguant toujours pour de nouveaux rivages. Rafika. [À propos de La fille de la rivière]

Un titre essentiel. Je vais me fabriquer un hors temps à moi pour lire ce nouveau texte. Merci, toi, le vivant. Morjane. [À propos de La fille de la rivière]

J’ai espéré le pays
Me voilà sans patrie

J’ai espéré les mers
La pluie m’a noyé

تمنيت البلاد
فصرت بلا وطن
تمنيت البحار
فأغرقني المطر

Maher Ayoub [À propos de La fille de la rivière, trad. T.E.]

Honorée, Tarek, d’avoir le privilège de découvrir vos textes ce matin. Merci de votre confiance…, je partage avec ceux qui apprécieront aussi la qualité de votre travail. Jennifer Pelage.

Tu sais, tu n’écris pas de la poésie. Dans tous les cas, tu poétises des morceaux de sagesse. Patricia Mensa. 

Tarek Essaker marche sur un sol léger et un ciel sans concession. Chaque mot mis bout à bout introduit simultanément du sol et du ciel. Au fur et à mesure que les phrases se déploient, la vie palpite dans nos veines comme au moment où l’amour s’en va ou quand il nous irrigue de fond en comble. Werner Moron.

VOUS, QUI PASSEZ PAR LÀ, ne réservez pas vos appréciations exclusivement aux pages et ‘murs’, entre soi, des réseaux sociaux. Les commentaires participent de manière essentielle à la vie des sites et blogues que vous visitez. D’autres, que vous ne connaissez peut-être pas, les lisent aussi et sont curieux de votre curiosité. Ne les privez pas de cet intérêt et du plaisir partagés ! Et permettez aux blogues indépendants de [sur]vivre. D’avance, merci.

DROITS DE COPIE ET DE REPRODUCTION | À la différence de ce qui se pratique généralement sur notre portail, la plupart des écrits publiés ici portent la mention 'TOUS DROITS RÉSERVÉS'. Ceci n'exclut pas la possibilité de les reproduire, mais implique de disposer de l'accord formel de l'auteur. Pour ce faire, ☞ PRENEZ CONTACT. | Pour les conditions générales,  VOIR ICI.  

Pour mieux naviguer dans LA PAGE… REPÈRES internes et vers les pages liées*, cliquez pour y accéder… | N.B. : De plus, vous trouverez dans la biobibliographie des liens vers des sites externes publiant des textes et contributions.   
LA PAGE DE TAREK ESSAKER
Print Friendly, PDF & Email

Le commentaire, c'est la vie du blogue… D'avance, merci du vôtre !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.