LA SOLITUDE ME DÉSESPÈRE… [FERNANDO PESSOA]

fernando-pessoaLa solitude me désespère ; la compagnie des autres me pèse. La présence d’autrui dévie mes pensées ; je rêve avec une distraction spéciale, que toute mon attention analytique ne parvient pas à définir.

Fernando Pessoa, Le livre de l’intranquillité (de Bernardo Soares), Autobiographie sans événements, 48, traduit du portugais par Françoise Laye, Christian Bourgois Éditeur, 1989.

 
À D.D., pour ce geste si juste…, justement !
 
 

1 réflexion au sujet de “LA SOLITUDE ME DÉSESPÈRE… [FERNANDO PESSOA]”

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.