LA SOLITUDE ME DÉSESPÈRE… [FERNANDO PESSOA]

 

La solitude me désespère ; la compagnie des autres me pèse. La présence d’autrui dévie mes pensées ; je rêve avec une distraction spéciale, que toute mon attention analytique ne parvient pas à définir.

Fernando Pessoa, Le livre de l’intranquillité (de Bernardo Soares), Autobiographie sans événements, 48, traduit du portugais par Françoise Laye, Christian Bourgois Éditeur, 1989.

À D.D., pour ce geste si juste…, justement !

On trouvera dans nos pages d’autres billets et références à notre auteur, en suivant ce lien

☞ FERNANDO PESSOA

S’abonner
Notification pour
guest

2 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
EXCENTRIC-NEWS