EXCENTRIC-NEWS | LA UNE

DE SITES ET DE BLOGUES DEPUIS 2003

AMERS INDIENS [JARED DIAMOND]

par VincentSteven

Délégation indienne à Wahington en 1912

Ce ‘florilège’ de citations, dues à des personnalités de premier rang (pour certains d’entre eux des ‘pères fondateurs’, mais aussi six présidents) de la grande démocratie – et qui s’en prétend le modèle – américaine (entendons les États-Unis d’Amérique) à propos des populations autochtones, celles que l’on nomme amérindiennes, révèle au plus haut point le regard condescendant, méprisant, voire tout à fait cynique, des conquérants du Nouveau Monde. Une humanité qui en rejette une autre au nom de sa prétendue supériorité innée et des pouvoirs qu’elle lui autorise…

LIRE PLUS… / LE-BLOG-A-VINCENT /

Celui qui donne et nous fait savoir ses visions du monde, nous fait devenir avec lui. Il nous prend dans le bégaiement et le composé de ce qui passe par les mots, les sensations, les sens, les sons ou les pierres. Tout tient de langage, se sert des mots pour crier, chanter ou trembler. Le tout sollicite un tout à venir.

Il suffit de tordre le langage, le faire vibrer, l’étreindre, le fendre, l’arracher à ce qui manque, à la naissance, au passé, au reste et aux hasardeux cheminements…

LIRE PLUS… / LA PAGE DE TAREK ESSAKER /

MORT, EN NOS MIROIRS, FRAGMENTÉE/S [J.-B.

PONTALIS]

par VincentSteven

Tout à l’heure, j’ai entendu un de mes patients me faire part de ce qu’il tenait pour une découverte : ‘Ils mentent et se mentent à eux-mêmes ceux qui déclarent que ce qui les effraie dans la mort c’est de laisser leurs proches dans le désarroi : ‘Que vont-ils devenir sans moi qui étais leur seul appui, ce sera l’effondrement’. Mentent encore plus ceux qui, après la mort de l’être aimé – ‘je l’aimais tant, il était tout pour moi’ – se lamentent : ‘Comment pourrais-je continuer à vivre sans lui ? le courage me manquera.’ Foutaises ! …

LIRE PLUS… / LE-BLOG-A-VINCENT /

AU CONCERT, LE PIED ! [ROBERT WALSER / ERIK SATIE]

par VincentSteven

‘Quelque chose me manque quand je n’entends pas de musique, et quand j’en entends le manque est encore plus grand. Voilà ce que je peux dire de mieux sur la musique’, écrit Robert Walser (1878-1956) dans ‘Ma musique’ en 1902, et voilà aussi ce que semble illustrer le propos ci-après. ‘La distance observée par Walser à l’égard des concerts et de l’opéra correspond à sa répulsion pour ce qui est pompeux et prétentieux. Son écriture rappelle souvent des procédés musicaux comme le libre traitement d’un motif isolé, ou le jeu inquiet des assonances et des rythmes, accompagné de chatoyants décalages entre musique et signification’…

LIRE PLUS… / LE-BLOG-A-VINCENT /

☛ SAUTEZ À LA PAGE D'INDEX… DÉCOUVREZ TOUS LES ARTICLES DEPUIS L'ORIGINE EN 2003…  

La Machine Du Monde Aura Pour Ainsi Dire Son Centre Partout Et Sa Circonférence Nulle Part

Print Friendly, PDF & Email