LE CŒUR ET LA CORDE

Ce n’est pas que je sois incapable de pincer les cordes d’un instrument ou d’achever une mélodie, mais ce à quoi je vise, ce n’est pas à bien pincer les cordes ni à obtenir de beaux sons. Cependant, ce que je cherche, je ne l’ai pas encore trouvé dans mon cœur et par conséquent, comment l’instrument pourrait-il me répondre à l’extérieur ? Aussi je n’ose pas remuer la main et faire vibrer les cordes. Accordez-moi encore un peu de temps et vous verrez ce dont je suis capable.

 
Allégresse sprituelle Dai Xiaolian

Maître Wen dans Les maîtres de musique,
Le Vrai Classique du vide parfait, V, XI, p. 491,
traduit du chinois par Benedykt Grynpas,
La Pléiade, Gallimard, 1961. Préface d’Étiemble.
Shenren chang / Allégresse spirituelle,
Dai Xiaolian, L’art de la cithare Qin, Naïve, 2000.

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.