3 réflexions au sujet de “LES QUATRE ‘DÉTESTATIONS’ DE CONFUCIUS”

  1. Oui, bien sûr; mais le premier point me paraît appeler une nuance : on peut détester le &quot;je pense&quot;, si le &quot;je&quot; représente un &quot;moi&quot; comme pour Descartes.<br />J&#39;aimerais que ce verbe puisse s&#39;accommoder de la forme impersonnelle : &quot;Il pense&quot;, comme on dit : &quot;Il pleut&quot;.

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.