MA COLÈRE…

Ma colère est ma marge (de manœuvre).
Mais qu’en faire ?!

Print Friendly, PDF & Email

4 réflexions au sujet de “MA COLÈRE…”

  1. La colère qui me constitue a aussi à voir avec le scandale du temps qui passe.

    Mais elle est encore plus forte et me marginalise encore plus quand j’étouffe d’indignation devant tout abus de pouvoir s’habillant du costume de la structure, de la raison (fût-elle d’Etat), de la logique ou du concept.

    Répondre
  2. ‘Faute de beaucoup mieux’ ? Si toute la colère du monde, je veux dire, des êtres pouvait transiter (j’ai failli noter ‘transiger’) par l’écriture. S’y résoudre…

    Et puis, la colère, comme la maladie, ne nous est pas étrangère, elle est NOUS. Pas un état de nous-même, une dimension, un espace. Elle est une des larges marges que j’annote des pages qui s’écrivent de ce livre dont je suis l’auteur et le lecteur. Je suis donc personnellement et intimement une sorte de ‘À la recherche du temps perdu’.

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.