MONSIEUR MOIJE ET MOI

Un pays où celui qui dit “je” s’enfonce prestement sous terre.
Elias Canetti, Le Cœur secret de l’horloge.

 

Monsieur Moije m’entretient d’une question personnelle. Brièvement, il m’en expose le motif et, tout de go, sollicite ma réaction. Éloigné de son point de vue, j’ose un prudente objection que, derechef et abruptement, Monsieur Moije interrompt, sans même en entendre davantage. “Moi, je vous le répète, dit-il sèchement, ce n’est pas de vous qu’il s’agit, mais de Moi !”

“C’est de MOI qu’il s’agit !” Voilà bien monsieur Moije tel je que le retrouve. Comme je retrouve aussi sa propension à débuter toutes ses phrases et ses propos par un “Moi, je…” péremptoire qui le place d’emblée au cœur de l’univers, d’un univers unique, le sien, d’où l’autre, sans autre attention de sa part, est délibérément exclu. Monsieur Moije n’a d’autre centre d’intérêt que lui-même et ne vous interpelle que pour s’entendre confirmer sa propre opinion. Vous n’existez qu’à cette fin.

moi

Quant aux prémisses de la conversation qui, et pour cause, se condamne à l’embryonnaire, monsieur Moije ne les connaît que parfaitement circonscrits, inquestionnables et définis à jamais pour son usage exclusif. Par là même tout vrai débat lui est étranger ; ce qui échappe, lui échappe, est à ses yeux si éminemment déplacé que cela doit être radicalement rejeté, banni. Confronté à l’objection ou à des considérations qui voudraient élargir le propos, il vous coupe vertement la parole par un : “Là n’est pas la question et sachez qu’en outre, Moi, je ne m’y intéresse absolument pas à cette question ; j’ai plus urgent et mieux à faire, Moi, qu’à perdre mon temps à de telles calembredaines. Et, ajoute-t-il, libre à vous de vous obstiner à ressasser de pareilles inepties. Moi, je vous le clame, cela vous ressemble comme vous ressemble ce détestable besoin, en toute circonstance, de me chercher noise, à Moi, dès que j’entreprends de parler de Moi. Je ne vous ai rien demandé, Moi !”

[Ah, celui-là !]

6 réflexions au sujet de “MONSIEUR MOIJE ET MOI”

    • Et en réponse à EdurtreG, Je me suis marié avec Mme Moije, et on a deux nounouses , et moi et …
      – encore lui, mais c’est pas possible, l’invitez pas chez vous, ce mec, vous le virez par la porte, il rentre par la fenêtre ! Attention, si vous lui ouvrez la porte, il va s’installer, je vous le dis moi.

  1. Imbu de lui-même, il se vante d’avoir un QI supérieur à la moyenne.

    L’imbécile.

    Il a un avis sur tout et commence ses phrases par “Moi, je”.

    L’imbécile.

    Il ricane, tient des propos sarcastiques et prend son voisin pour un crétin.

    L’imbécile.

    Il est trésorier de l’association des joueurs de badminton en patins à roulettes.

    L’imbécile.

    Alors forcément il est très sollicité.

    L’imbécile !

    Il est content…

    L’imbécile.

    Il n’est pourtant pas heureux.

    L’imbécile.

    L’imbécile.

    L’imbécile.

  2. Moi, je dis que c’est LA question et moi, je m’y intéresse parce que moi, je n’ai rien d’autre à faire et puis moi je vous sommes de vous taire, moi j’ai horreur du bruit, et moi je fais pas de badminton, et je vous le dis, moi je dis qu’en patins à roulettes c’est casse-g
    c e n s u r e
    Moi je décide qu’il nous les casse ce mec là.

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.