OUF !

Onomatopée. S’emploie pour transcrire le son étouffé produit par quelqu’un venant d’effectuer un effort pénible ou de supporter une douleur, une gêne ayant entraîné chez lui une difficulté momentanée à respirer.

Interjection. S’emploie pour exprimer la satisfaction du locuteur après qu’un événement heureux (prévu ou non prévu) a soudainement mis fin à la situation pénible ou dangereuse qu’il vivait.

 

Ubu. – Me voilà ! Me voilà ! Sapristi, de par ma chandelle verte, je suis pourtant assez gros. Capitaine Bordure. – Bonjour, père Ubu. Asseyez-vous, mes hommes. (ils s’asseyent tous.) Père Ubu. – Ouf, un peu plus, j’enfonçais ma chaise. Capitaine Bordure. – Eh ! Mère Ubu ! Que nous donnez-vous de bon aujourd’hui ? Mère Ubu. – Voici le menu. Père Ubu. – Oh ! Ceci m’intéresse. 
 
 
Extrait d’Ubu Roi d’Alfred Jarry, 1895.

 

 
Print Friendly, PDF & Email

3 réflexions au sujet de “OUF !”

  1. Ouf ! C’est cette même onomatopée que m’adressait, hier à la même heure, par mail, une amie. une onomatopée nue, sans accompagnement, qui montre certes, comme votre citation humoristique, que nous sommes, bouche ouverte, en attente du menu !

    Répondre

Le commentaire, c'est la vie du blogue… D'avance, merci du vôtre !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.