PARC CHAUVE-SOURIS [KAREN ELIZABETH GORDON]

Venez-vous souvent dans ce noctambuparc ? Les chauves-souris reçoivent-elles leur piqûre annuelle contre la rage ?

Naguère encore Parc Montsouris, jusqu’à ce qu’un nielle en provenance de Transylvanie ait attaqué le mont et tout son feuillage pour le laisser chauve et un peu honteux. Il est devenu âpre et babillant de ruisseaux et de grottes et, aujourd’hui, le repaire favori des chauves-souris sans doute flattées par le changement de nom. À la différence des autres parcs et jardins de Paris, le Parc Chauve-Souris ouvre du coucher du soleil jusqu’à l’aube. Les Roumains qui, près de l’ambassade de Roumanie, à l’angle de l’avenue de la Bourdonnais et de la rue Saint-Dominique (pour ainsi dire au pied de la tour Eiffel), possédaient déjà un bon restaurant, sont arrivés presque sur-le-champ pour ouvrir un nouvel établissement qui propose fromage de brebis aux herbes roumain, un ragoût de tous les légumes que donne le sol des Balkans, et autres spécialités de l’ancienne Dacie. Le ghivetch demande en principe une tête d’ail entière, que le chef a dû réduire à un soupçon pour ne pas faire fuir les chauves-souris et tous les touristes venus dans l’espoir d’une rencontre avec le comte Dracula et ses adeptes aux longues dents.

 

Karen Elizabeth Gordon, Paris introuvable (Paris out of Hand),
trad. de l’anglais, Danielle Mémoire, Éditions Abbeville, Paris, 1997.

 

La chauve-souris
Thomas Fersen
 
 
Pour Nona, très cordialement.
Conviant G/J et H. à la prochaine pleine lune, à minuit trépassant…,
sans oublier Cléo (de 5 à 7) ; crânes sonnants et hiboux trébuchants seront de la party.

1 réflexion au sujet de “PARC CHAUVE-SOURIS [KAREN ELIZABETH GORDON]”

  1. Vous savez que je connaissais un petit resto dans les iles qui servait un civet de roussette, autrement dit de chauve-souris, excellent ?

    Cela ne déparerait pas à minuit sur le Mont des Souris, avec Cléo ou pas dans le même fuseau horaire.

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.