SI PRÈS TU SOIS [TAREK ESSAKER]

Si près tu sois
La nuit de l’homme
Pleure l’homme

Je parle
Mais de quoi
Ai-je lâché la mort
Pour une autre
Jusqu’à composer
Mon nom d’oubli

De quel visage
De quelle vie
Ou de quel enfer
Parles-tu
L’étrangère

Il y a sous la cendre
Un hommage rendu
À l’ombre
De ce qui finit
Sans nom

Le ravage en vaut-il la peine
Peut-être
À travers le trouble
Qui te noie

Le temps résistera-t-il

Le chérir ou le fuir

À quand mourir comme deux absences
Jamais épuisées

Comme deux ombres au seuil
Seules à se débattre
À propos de l’oubli

Ou une présence
À qui on a confisqué son cri
Sur la bûche

À quand vivre
Comme deux silences
En rade
Ou quelques exils

Jusqu’à rendre de l’oubli
Un nomade

Ce qui fut entre nous
N’était pas distance
N’était pas folie
Plutôt une paresse
Entre deux étrangers

Amour
Rebelle
Étrangère

Paix à ton visage
À son calme
Comme à l’aube
De ta voix

 

Tarek Essaker, le 15 janvier 2022.

Print Friendly, PDF & Email

Un commentaire, c'est sympa pour l'auteur.e … et c'est toute la vie du blogue ! D'avance, merci du vôtre.

EXCENTRIC-NEWS | Consultez la POLITIQUE DE CONFIDENTIALITÉ et LE PORTAIL | MODE D'EMPLOI

EXCENTRIC-NEWS