DE NŒUDS ET DE CORDES [À PROPOS DE JEAN-PIERRE HUSQUINET]

CONTRIBUTION À INNOMBRABLES RETOURS. À propos et à la périphérie du travail de Jean-Pierre Husquinet.   Les lianes attachent, mais elles ne savent pas nouer. Il faut une main d’homme pour attacher en nouant. Quand j’écrivais mes livres sur l’imagination de la matière, comment ai-je pu négliger de méditer sur la corde souple qui conquiert … Lire plus…

ICI L’ON DÉCRASSE LES MOTS… [EDMOND GILLIARD]

Marinetti, Les Mots En Liberté Si j’étais plus sûr de mon métier comme je mettrais fièrement mon enseigne : “Ici l’on décrasse les mots…” Regratteur de mots, décrotteur de vocales : dur, mais utile métier. Edmond Gilliard, dans le Carré rouge, journal mensuel, décembre 1958, Lausanne. Cité par Gaston Bachelard, La poétique de la rêverie, … Lire plus…

BÉNI SOIT LE CHARDON, BÉNI SOIT L’ADJECTIF !

Puisque nous voici, depuis quelque temps, du côté de chez Diderot, profitons de l’intérêt que cultive son Encyclopédie pour les adjectifs et, par voie de conséquence, de la guérison – toute rêveuse – que nous apporte la litanie de vertus médicinales dont ils nous couvrent. “Le soufre doré est donc emménagogue, hépatique, mésentérique, béchique, fébrifuge, … Lire plus…

GÉNÉRATION BACHELARD

Dès qu’on accède à une loi géométrique, on réalise une inversion spirituelle très étonnante, vive et douce comme une génération ; à la curiosité fait place l’espérance de créer. Gaston Bachelard, La formation de l’esprit scientifique, Discours préliminaire. Il est de ces formulations qui vous laissent pantois. Cependant rien d’étonnant de la part du vieux … Lire plus…