AU BOIS DE BOULONGNE

Au bois de Boulongne Comme on disait d’antan On en lorgne des vertes et des trop mûres Qui dit-on en ont tant Tandis que moi je m’achemine Assurément à petits pas Cueilletant* la mûre mûre Vers les verts étangs** Où l’on en trouve tant Vraiment des fiers… z’appâts   Ces malheureux vers verts, véreux, bancaux, … Lire plus…