LA (RÉSISTIBLE) TENTATION D’ÊTRE JUIF [D’ELIAS CANETTI]

Elias Canetti (1905-1994) est un habitué de ces lieux, mon ‘invité’ ici, en quelque sorte. [On trouvera donc d’autres ‘traces’ par ailleurs.] Avec le temps, s’est tissé entre moi et lui une réelle amitié, une affinité élective, comme disait l’autre. Je lui emprunte donc ceci, à lui qui avait le sens du ‘terrible’ de l’humanité, … Lire plus…

CAMARADE TCHOUANG-TSEU [ELIAS CANETTI]

La réalité du fantastique chez Tchouang Tseu. Elle ne se réduit jamais à quelque idéal. L’intangible, c’est la réalité et non pas quelque chose qui se trouve derrière elle. Ce qui m’a toujours attiré dans le taoïsme, c’est qu’il connaît et approuve la transformation sans pour autant aboutir à la position de l’idéalisme indien ou … Lire plus…

CONFESSION D’UN ENFANT DU DEMI-SIÈCLE [À PROPOS D’ELIAS CANETTI]

Une fois croisée, la route (de la lecture) d’Elias Canetti – il est vrai que j’en poursuis la trajectoire en moi – impossible de l’oublier, impossible de s’en débarrasser. Dire ce que fût une révélation peut paraître un vain mot, trop prétentieux, trop ‘idéaliste’. Mais Canetti me révéla à moi-même dans une forme qui, enfin, … Lire plus…

VŒUX… , JE VEUX !

 

L’HOMME TEL QU’IL EST [ELIAS CANETTI]

  Le comportement extérieur de l’homme est tellement équivoque qu’il lui suffit de seulement se montrer tel qu’il est pour demeurer à jamais inconnu et caché.  Elias Canetti, Le Territoire de l’homme.

OUBLI

Oubli : le temps n’y fait rien. Le souvenir exaspère ou approfondit, il rend vrai.   … pensant à Elias Canetti.