AU COMMENCEMENT ÉTAIT LE ‘LIVRE’

    Chaque culture, chaque civilisation s’invente ses origines — les mythes y pourvoient — ; la Chine, l’ancienne Chine, voit, elle, dans l’origine un état idéal où régnait en maître le ‘Vide’, l’ ‘Indifférencié’. Puis vint la lente dégradation, la ‘matérialisation’, du ‘céleste’ vers le ‘terrestre’, mais il fallut bien que la mémoire, les … Lire plus…

LE CŒUR ET LA CORDE

    Ce n’est pas que je sois incapable de pincer les cordes d’un instrument ou d’achever une mélodie, mais ce à quoi je vise, ce n’est pas à bien pincer les cordes ni à obtenir de beaux sons. Cependant, ce que je cherche, je ne l’ai pas encore trouvé dans mon cœur et par … Lire plus…

NOM DE TCHAN !

Dans la vieille Chine, au sortir de l’office, enthousiastes, des fidèles se précipitent vers le moine prêcheur tchan* : — Maître, nous sommes venus de loin pour vous écouter et nous aimerions suivre votre enseignement, où peut-on vous trouver ? — Ici, au monastère… et, si je n’y suis point, cherchez-moi à l’épicerie, à l’auberge … Lire plus…

L’ESTHÉTIQUE DU SILENCE [HE QING]

SILENCE COSMIQUE   Des canards sauvages s’éloignent sans voix Des roseaux vieillis expirent dans le froid De colline en colline, un petit vent passe — Chute et vol immense des feuilles des bois… Aux crêtes des bambous le crêpe de nuit se tisse A l’infini règne un calme de délice… Une grande lune glisse sous … Lire plus…