LA FILLE DE LA RIVIÈRE [TAREK ESSAKER]

INÉDIT | TROISIÈME VERSION AUGMENTÉE [21/10/2020] | Ce texte fragmentaire et fragmenté, daté originellement de 2018, est constitué d’EXTRAITS, définitivement en suspens, d’un ensemble improbable dont les éclats épars et séparés auront alimenté d’autres pans d’écriture. Peut-être ainsi se reconstitue-t-il au fil du temps… Lire le POST-SCRIPTUM. ILLUSTRATIONS ORIGINALES de Hanan Bouanani, peintre belgo-marocaine, dédiées … Lire plus…

PROMENADE [TAREK ESSAKER]

En 2010, Jo Hubert, à propos de l’édition originale [réédition 2020] de ce texte écrivait très justement : ReMue émanation du collectif Lèse-Art a soumis à Tarek Essaker une batterie de questions, qu’il a choisi de parcourir ‘en nomade’, empruntant parfois des chemins de traverse, comme pour nous prouver que tout territoire abordé est porteur … Lire plus…

LIVRE | ÉCRAN [PDF]

RÉSURGENCE En 2000, pendant quelques semaines, je rédigeai un journal automnal et parisien. Ses meilleurs pages tournent, à partir de cette zone névralgique pour moi, entre le pont Alexandre III et la cour carrée du Louvre, autour d’une réflexion sur la peinture de Paul Cézanne et de ses proches. Tentative modestement comparable à celle menée … Lire plus…

ÉCLAIRCIES [PHILIPPE JACCOTTET]

  La citation serait, chez Montaigne, la manifestation même de l’état d’âme du “mélancholique”, ou encore, justement, pour Jaccottet, la résultante de cette “chose étrange, d’abord un peu humiliante, puis merveilleuse et rassurante, (qui est) de trouver, chez une écrivain antérieur, l’énoncé rigoureux d’une expérience que l’on a faite soi-même et aussitôt jugée essentielle.” Toujours … Lire plus…

LUCIDITÉ, DÉSESPOIR ET ÉCRITURE [PIERRE MICHEL / OCTAVE MIRBEAU]

À PROPOS ET À PARTIR D’OCTAVE MIRBEAU   Dans un fascicule publié conjointement par la Société Octave Mirbeau et les Presses de l’Université d’Angers, et reprenant le texte d’un conférence donnée en décembre 1999 à Nantes, Pierre Michel s’est “proposé de réfléchir aux problèmes des relations entre la  lucidité, inséparable du désespoir, et l’écriture. Le … Lire plus…

ORALITÉ ET TERRITOIRES [DE TAREK ESSAKER TRESSÉ PAR NOËLLE COMBET]

« La trame de ce qui s’absente, confisqué, lancine comme un caillou sous le cœur. » T.E. « Comme on le voit déjà dans les sillons des terres, le vivre affronte des accidents, des dénis, des ablations. Il actualise son état et se met en mouvement pour étendre ses singularités, autant son histoire que celle … Lire plus…