LA FILLE DE LA RIVIÈRE [TAREK ESSAKER]

La fille de la rivière traverse. Elle tente de traverser ce monde, mais veille à rester à l’écart, elle n’a pas le choix. Elle est de celles à qui on refuse tout. Elle vit dans l’ombre des feuillages à proximité de la rivière, qui elle, au fil des crues et des canicules, changera toujours l’itiné-
raire de son cours.

PROMENADE [TAREK ESSAKER]

On invente à tout moment un conte pour l‘exil, avec des longs récits où tout se mêle. Arrachement, partance, retrouvailles, souffrances, joies, adieux. Des espaces, étendues, et des compagnons comme les papillons, des rêves, ou l’ascèse des ombres. Tout y est, spontanément… comme à l‘étroit. Le chemin et le voyageur s’y retrouvent.

EXCENTRIC-NEWS