PRÉMONITION ?… PRÉMUNITION ?… [GEORGES PERROS]

Ce fut tout à coup comme si nous vivions dans un monde totalement faux, mensonger. Comme si nous n’étions attentifs qu’aux futilités. Ce fut parfait. On aurait souhaité l’éternité de ce état de guerre sans victimes – ou presque –. Ah ! ce n’est pas facile. Mais je serais tenté de dire que ce qui … Lire plus…

S’Y FAIRE… [GEORGES PERROS]

Georges Perros (Georges Poulot, 1923-1978) fut, nous dit la quatrième de couverture de ses ‘Œuvres’, ‘attiré par la scène et l’envers du décor, sa première vocation fut le théâtre – une déception. Reste la force des mots, le phrasé. Glissement de l’oral à l’écrit. Sans revenus fixes, il assuma son dénuement volontaire, acharné à noircir … Lire plus…