PARC CHAUVE-SOURIS [KAREN ELIZABETH GORDON]

Venez-vous souvent dans ce noctambuparc ? Les chauves-souris reçoivent-elles leur piqûre annuelle contre la rage ? Naguère encore Parc Montsouris, jusqu’à ce qu’un nielle en provenance de Transylvanie ait attaqué le mont et tout son feuillage pour le laisser chauve et un peu honteux. Il est devenu âpre et babillant de ruisseaux et de grottes … Lire plus…

ESPRIT DE BALCON [SUR LA TOILE]

… la mouche à Juliette (enfin !) … mais tuerais-je l’araignée pour que vive la mouche ?

A SOPHISTICATED LADY

  Il est de ces ‘formules’ qu’enveloppe une parfum de sophistication particulièrement raffinée. Toute une imagerie les accompagne ; plus exactement les suggère. Défilent des images d’un Paris de Champs Élysées et de dames élégantes posant devant une boutique de mode ou le siège d’une compagnie aérienne surannées, un Londres de Regent Street sur arrière-fond … Lire plus…

LE CALEMBOURG EST COMMUN [RAYMOND QUENEAU]

Le vingt-cinq septembre douze cent soixante quatre**, le duc d’Auge se pointa sur le sommet du donjon de son château pour y considérer, un tantinet soit peu, la situation historique. Elle était plutôt floue. Des restes du passé traînaient encore ça et là, en vrac. Sur les bords du ru voisin, campaient deux Huns ; … Lire plus…

TÊTACLAC, TÊTE DE SÉRIE

Ce n’est pas en claquant des doigts que l’on claque une porte, surtout si on les a laissés dans l’embrasure.

EN DIRECT DE LA BOURSE DES VALEURS

ZOLA 1886 : très fort recul, baisse historique. La valeur atteint son plancher [Paris]. BALZAC 1830 : forte hausse qui devrait se confirmer à moyen terme [Paris]. Bénéficie d’un important mouvement spéculatif. À suivre. À NOTER : malgré des réactions sporadiques [Dublin], il ne semble pas que le SWIFT 1733 vienne jouer, à court terme, … Lire plus…

À POIS N’EST PAS COSTUME

Amour, es-tu ce fleuve sur lequel l’un ruse et l’autre s’échine ? PPD

JOKER… BECKETTIAN, PERHAPS

  Tandis que l’estragon croît à nos genoux nos jours gagnent en clarté, soliloquait-il, humant le frais soleil de mars qui baignait la jardinière-aux-herbes et lorgnant sur ces passants qui progressaient à l’aplomb de sa fenêtre. Gustave Caillebotte, Boulevard vu d’en haut, 1880.

INVASION DE TIQUES

Il y eut le phylloxéra, la “peste” américaine, qui affecta l’ensemble du vignoble français au début du 20e siècle et engendra misère et révoltes. Depuis trois ou quatre décennies nous connaissons une nouvelle pandémie d’origine états-unienne, la prolifération anarchique de “tiques” en tous genres, toutes filles de la “folie” technicienne : cybernétique, logistique, informatique, télématique, … Lire plus…

AMIBE [NORMAN DOUGLAS]

La nièce de la Reine de Saba Connaissait charnellement une amibe. L’étrange masse gélatineuse Se lova dans son nombril Et murmura en tremblant : “Ich liebe” ! Norman Douglas.