PRÉMONITION ?… PRÉMUNITION ?… [GEORGES PERROS]

Ce fut tout à coup comme si nous vivions dans un monde totalement faux, mensonger. Comme si nous n’étions attentifs qu’aux futilités. Ce fut parfait. On aurait souhaité l’éternité de ce état de guerre sans victimes – ou presque –. Ah ! ce n’est pas facile. Mais je serais tenté de dire que ce qui … Lire plus…

SÒ CÉ [TAREK ESSAKER]

☞ INÉDIT+ | Daté de novembre 2006, contemporain d’ODOMO | Il développe le thème de l’errance associé à la figure emblématique du cheval que l’on retrouve dans un autre texte publié par le Magazine C4, Le cheval et Moi, et d’un autre inédit, en cours de traduction en arabe, LE CHEVAL DE MAHMOUD ET MOI. … Lire plus…

QUARTET ASSELIKOUN

PRODUCTION… DIFFUSION… ORGANISATION… INFORMATION… MÉDIATISATION… CE PROJET VOUS INTÉRESSE… VOUS SOUHAITEZ EN SAVOIR PLUS ?

LA FILLE DE LA RIVIÈRE [TAREK ESSAKER]

INÉDIT | TROISIÈME VERSION AUGMENTÉE [21/10/2020] | Ce texte fragmentaire et fragmenté, daté originellement de 2018, est constitué d’EXTRAITS, définitivement en suspens, d’un ensemble improbable dont les éclats épars et séparés auront alimenté d’autres pans d’écriture. Peut-être ainsi se reconstitue-t-il au fil du temps… Lire le POST-SCRIPTUM. ILLUSTRATIONS ORIGINALES de Hanan Bouanani, peintre belgo-marocaine, dédiées … Lire plus…

EXCENTRIC-NEWS | LE PORTAIL

DE SITES ET DE BLOGUES DEPUIS 2003 La Machine Du Monde Aura Pour Ainsi Dire Son Centre Partout Et Sa Circonférence Nulle Part

DES ARAIGNÉES ET AUTRES BESTIOLES, ET DES HOMMES [PHILIPPE DESCOLA]

VÉRITÉ / MENSONGE [G.K. CHESTERTON / SLAVOJ ZIZEK]

En amorce de la thèse de son essai philosophique, au premier chapitre de ‘Pour défendre les causes perdues’, Slavoj Žižek, emprunte à une nouvelle de l’écrivain anglais G. K. Chesterton, sous le titre de ‘Cacher l’arbre dans une forêt’. Il rebondira sur la chute pour introduire son interrogation philosophique inaugurale à propos de la leçon … Lire plus…

LIVRE | ÉCRAN [PDF]

RÉSURGENCE En 2000, pendant quelques semaines, je rédigeai un journal automnal et parisien. Ses meilleures pages tournent, à partir de cette zone névralgique pour moi, entre le pont Alexandre III et la cour carrée du Louvre, autour d’une réflexion sur la peinture de Paul Cézanne et de ses proches. Tentative modestement comparable à celle menée … Lire plus…