D’UN LIVRE-ITINÉRAIRE [KENNETH WHITE]

Lorsqu’il voyage, il pousse toujours les choses jusqu’à leur extrême limite. Ernst Jünger, Visite à Godenholm. Depuis les zones intermédiaires de l’existence jusqu’au bord affûté de la vie. Léon Chestov, Les Confins de la vie. Plus un voyageur élargit le cercle de son savoir, plus il est isolé, seul avec l’univers. Jacques-Antoine Moerenhout, Voyages aux … Lire plus…