ÉGAL

Il avait écrit, « la fracture est nocturne comme l’être » et se souvint alors d’avoir aussi noté, « la fracture est nocturne comme en témoigne le lit déserté par celle que l’on a aimée ». Il comprend maintenant que c’est dans la fracture même, la faille qui se creuse entre ces deux identités (entités ?) que prend figure … LIRE+

EXCENTRIC-NEWS