DES ARAIGNÉES ET AUTRES BESTIOLES, ET DES HOMMES [PHILIPPE DESCOLA]

UN PHILOSOPHE POUR RESPIRER [TCHOUANG-TSEU / ELIAS CANETTI]

Depuis Tchouang-Tseu, les présocratiques et la sagesse “antique” il y a eu la “philosophie” dont François Jullien* écrit qu’“elle a bien trop besoin de la sagesse pour se hausser — pour se gausser ; comme pour se défausser sur elle du rôle (‘vulgaire’) qu’elle n’entend pas jouer. Car, en même temps que la philosophie couvre … Lire plus…

DE ‘SOUS LE CLAVIER, LA PAGE’ À ‘EXCENTRIC-NEWS’…

…DE DIDEROT À BASHÔ [ENTRE AUTRES]     No hay camino, es caminando que encontraremos nuestro camino…   Antonio Machado.     Au Lecteur [des Essais]. C’est icy un Livre de bonne foy, Lecteur. Il t’advertit dés l’entree, que je ne m’y suis proposé aucune fin, que domestique et privee: je n’y ay eu nulle … Lire plus…

JE, MICHEL DE MONTAIGNE [ELIAS CANETTI]

Le plus admirable dans Montaigne, c’est qu’il ne se hâte pas. Il manipule doucement les émotions et les pensées les plus impatientes. L’intérêt qu’il porte à lui-même est inébranlable. Il n’a jamais vraiment honte de son personnage. Il n’est pas chrétien. Tout ce qu’il observe lui paraît important, mais, au fond, il est soi-même sa … Lire plus…

VIEUX MAÎTRE ! [MICHEL DE MONTAIGNE]

L’indocile liberté de ce membre qui se manifeste de façon si inopportune lorsque nous n’en avons que faire et qui défaille de façon tout aussi inopportune lorsque nous en avons le plus grand besoin. Michel de Montaigne, Essais.

HOMO ‘LIBER’ [MICHEL DE MONTAIGNE]

Lisant sur Montaigne dans un simple appareil*, mangeant, buvant, causant, voyageant, rien chez lui ne m’est alors humainement étranger. De prime abord, lisant, j’aime à trouver, contemporain, mon auteur, installé vis-à-vis de moi. Il me faut, ici, le commerce d’êtres bien vivants et non des figures affadies, ectoplasmes décolorés arrachés à leurs feuillets. * Christian … Lire plus…