JE, MICHEL DE MONTAIGNE [ELIAS CANETTI]

Le plus admirable dans Montaigne, c’est qu’il ne se hâte pas. Il manipule doucement les émotions et les pensées les plus impatientes. L’intérêt qu’il porte à lui-même est inébranlable. Il n’a jamais vraiment honte de son personnage. Il n’est pas chrétien. Tout ce qu’il observe lui paraît important, mais, au fond, il est soi-même sa … Lire plus…

MONSIEUR MOIJE ET MOI

Un pays où celui qui dit “je” s’enfonce prestement sous terre. Elias Canetti, Le Cœur secret de l’horloge.   Monsieur Moije m’entretient d’une question personnelle. Brièvement, il m’en expose le motif et, tout de go, sollicite ma réaction. Éloigné de son point de vue, j’ose un prudente objection que, derechef et abruptement, Monsieur Moije interrompt, … Lire plus…