D’UN LIVRE-ITINÉRAIRE [KENNETH WHITE]

Lorsqu’il voyage, il pousse toujours les choses jusqu’à leur extrême limite. Ernst Jünger, Visite à Godenholm. Depuis les zones intermédiaires de l’existence jusqu’au bord affûté de la vie. Léon Chestov, Les Confins de la vie. Plus un voyageur élargit le cercle de son savoir, plus il est isolé, seul avec l’univers. Jacques-Antoine Moerenhout, Voyages aux … Lire plus…

TOUT CE QUE… [FERNANDO PESSOA]

7 octobre 1931   Le couchant se disperse sur les nuages isolés dont le ciel entier est parsemé. Des reflets suaves, de toutes couleurs, emplissent là-haut les diversités de l’air et flottent, absents, sur les grandes meurtrissures des hauteurs. Sur la crête des toits qui se dressent, mi-ombre, mi-couleur, les derniers et lents rayons du … Lire plus…

‘GENIUS LOCI’, LA GÉOGRAPHIE ET LE GÉNIE DES LIEUX [JEAN-ROBERT PITTE]

Nous autres géographes n’avons donc qu’une fonction et, j’oserais dire, qu’une seule utilité : révéler le génie des lieux afin d’aider les Hommes à trouver l’harmonie avec eux-mêmes et avec leurs contemporains en quelque lieu qu’ils se trouvent. Lorsqu’on demande à Xavier de Planhol de définir la géographie, il ne se lance pas dans de … Lire plus…