AUX PORTES DE TUNIS [TAREK ESSAKER]

L’aspiration irrésistible de ce qui se cache et se révèle dans la tension inéluctable vers l’illisible oubli. Porte-perte, ville-vie, amour-la mort sont les noms des stations que traversent chacun de ces textes.

LES CHEMINANTS [TAREK ESSAKER]

Il y a Les Cheminants, qui esquissent la voie, qui est la vie aussi. Livre terrible. Parole sensible qui creuse le drame d’une humanité au cœur du destin impossible d’une femme.

EXCENTRIC-NEWS