SOLITUDINE… / SOLITUDE… [MOHAMED H. AKALAY]

SolitudineMidriasi delle mie angosceCon serpai in golaEd algido sudoreM’innalzo al tuo altareDepongo una rosaColta da appassita nuvolaProstratoM’avvolgo nella sindoneDel tuo crudele silenzio SolitudeDilatation morbide de mes angoissesSerpents dans la gorgeEt sueur glacialeJe me dresse devant ton autelY dépose une roseCueillie à un nuage flétriProstréJe m’enveloppe du linceulDe ton silence cruel  Mohamed Hakim Hakalay, Ombre Nascoste … Lire plus…

ÉTAT DE SIÈGE… ET D’URGENCE [MAHMOUD DARWICH]

  Ce siège durera jusqu’à ce que l’assiégeant, Comme l’assiégé, réalise que l’ennui Est l’un des attributs de l’Homme.   *   Vous qui veillez ! N’êtes-vous pas fatigués De surveiller la lumière dans notre sel ? Et du feu des roses dans notre plaie, N’êtes-vous pas fatigués, vous qui veillez ?   Mahmoud Darwich, … Lire plus…

LA TERRE ET LES PIERRES [ARTHUR RIMBAUD]

        Si j’ai du goût ce n’est guère Que pour la terre et les pierres   Arthur Rimbaud, Une saison en enfer, Faim.    En souvenir de ces belles pierres, et de cette belle terre, du Subasio. [À Carla et à la mémoire de M.H.A.]  

PASTEL D’APRÈS MA FEMME NUE [PAUL VERLAINE]

François Boucher L’Odalisque Brune, 1745 Riche ventre qui n’a jamais porté, Seins opulents qui n’ont pas allaité, Bras frais et gras, purs de tout soin servile, Beau cou qui n’a plié que sous le poids De lents baisers à tous les chers endroits, Menton où la paresse se profile, Bouche éclatante et rouge d’où jamais … Lire plus…

APRÈS MA JOURNÉE FAITE… [GÉRARD DE NERVAL]

Gérard de Nerval photographié par Nadar Après ma journée faite… Je m’en fus promener ! En mon chemin rencontre Une fille à mon gré. Je la pris par sa main blanche. Dans les bois je l’ai menée. Quand elle fut dans les bois… Elle se mit à pleurer. — Ah ! qu’avez-vous la belle, la belle ?… Qu’avez-vous … Lire plus…

DIS ENCORE CELA… [PHILIPPE JACCOTTET]

Dis encore cela patiemment, plus patiemmentou avec fureur, mais dis encore,en défi aux bourreaux, dis cela, essaie,sous l’étrivière du temps.Espère encore que le dernier cridu fuyard avant de s’abattre soit tel,n’étant pas entendu, étant faible, inutile,qu’il échappe, au moins lui sinon sa nuque,à l’espace où la balle de la mort ne dévie jamais,et par une … Lire plus…

IL Y A PLUS PUISSANT QUE LES ACTES ET LES MOTS … [RAINER MARIA RILKE]

      […] Mais il y a plus puissant que les actes et le mots. Ceux-ci ne sont finalement que ce qui nous sert à participer au quotidien commun, ce sont des échelles qui partent de notre fenêtre pour atteindre à la maison du voisin. Nous n’en aurions guère eu besoin si nous étions … Lire plus…

LA MATTINA… / AU MATIN… [MOHAMED H. AKALAY]

La mattinaEntro nel ghiaccio dell specchioIn cerca di sogniFatti la notteM’accorgo che si sono sparpagliattiIn loto e girasoleSulle dolci dune della luna cheGiace assonnataSotto lo sguardo del mio gatto   Au matinJ’entre dans la glace du miroirEn quête des rêvesNés de la nuitEt les trouve éparpillésParmi lotus et tournesolsSur les douces dunes de la luneQui … Lire plus…