PETIT MATIN [JACQUES PRÉVERT]

Regardez-le, écoutez-le ronfler, il rêve, il rêve qu’il part en voyage, rêve que tout va bien, qu’il a un coin, mais l’aiguille du réveil rencontre celle du train et l’homme levé plonge la tête dans cuvette glacée si c’est l’hiver, fétide si c’est l’été. Regardez-le se dépêcher, boire son café-crème, entrer à l’usine, travailler, mais … Lire plus…

LECTURE [PAR JACQUES PRÉVERT]

J’ai fait du cinéma pour des spectateurs, j’écris pour des lecteurs. Dans le travail terminé, ce qui est façon de parler, tous sont des collaborateurs. Ils vont voir des films, ils payent leur place, ils achètent des livres. Il n’y a d’autres prix littéraires que le leur, les Goncourt ni l’Académie française n’ont rien à … Lire plus…