AUX PORTES DE TUNIS [TAREK ESSAKER]

L’aspiration irrésistible de ce qui se cache et se révèle dans la tension inéluctable vers l’illisible oubli. Porte-perte, ville-vie, amour-la mort sont les noms des stations que traversent chacun de ces textes.

JE T’AI CHERCHÉ [TAREK ESSAKER]

Je t’ai cherché
Au matin d’un désert
Au soir d’une ville
Dans ce qui nous conte
Et palpite sous le cœur
Hors de la vie
Énigme, dit-on

EXCENTRIC-NEWS