LOMER [RICHARD DESJARDINS]

Adieu mon frère, adieu ma sœur,
demain à l’aube les pieds nus,
j’irai dans les vastes noirceurs
d’où personne n’est revenu.

MESSIEURS LES PUISSANTS

Messieurs les puissants, la misère engendre la violence ; réprimant la violence, pensez-vous guérir la misère ?! À la frustration, vous ajoutez l’injustice. Suffit-il d’intimider pour faire taire ?! Vous voulant ‘sécuritaires’, vous généralisez l’insécurité.   Illustration : affiche de mai 68, atelier des beaux-arts de Paris  

EXCENTRIC-NEWS