LA NUIT, JOUIR

La nuit ta peau si fraîche. Ton sourire qui s’ancre à mes yeux épuisant la pénombre. Ton sourire douce prière. Offre provocante. Commerce. Destination assurée. Au corps à corps. Au sexe à sexe. Dans les cris et l’affolement. Dans la tiédeur et la plénitude. Ta bouche première. Offerte. Onctueuse. Enveloppante. Carène de tes dents. Spirale … Lire plus…

JE M’ÉTAIS NOURRI DE TON ÊTRE [RENÉ LEIVA]

Nous avions laissé errer Nos pas Sur le sable tiède Ivres de nuit Rassasiés de lune Et il nous fallait maintenant scruter Le silence Au travers de la vague Il n’existe pas As-tu chuchoté Dès lors ta voix S’exténua Devint murmure Souffle tiède Craignait-elle au fait D’éprouver quelque Parole vraie ? D’où vient qu’un mot … Lire plus…

DE NŒUDS ET DE CORDES [À PROPOS DE JEAN-PIERRE HUSQUINET]

CONTRIBUTION À INNOMBRABLES RETOURS. À propos et à la périphérie du travail de Jean-Pierre Husquinet.   Les lianes attachent, mais elles ne savent pas nouer. Il faut une main d’homme pour attacher en nouant. Quand j’écrivais mes livres sur l’imagination de la matière, comment ai-je pu négliger de méditer sur la corde souple qui conquiert … Lire plus…

ÉGAL

Il avait écrit, “la fracture est nocturne comme l’être” et se souvint alors d’avoir aussi noté, “la fracture est nocturne comme en témoigne le lit déserté par celle que l’on a aimée”. Il comprend maintenant que c’est dans la fracture même, la faille qui se creuse entre ces deux identités (entités ?) que prend figure … Lire plus…

MICHEL-ANGE [ANTOINE BOURDELLE]

Fragment de lettre à André Suarès, 16 Novembre 1922.   Je vous ai beaucoup parlé de Michel·Ange. Mais je l’ai fait après m’être placé dans un angle spécial. Si je sors de l’Art plastique pour aller à l’éloquence, alors Michel-Ange est tout seul. Je ne suis pas certain que Dante, peintre, aurait créé le plafond … Lire plus…

PROVOCATION… AU DÉSIR [ANDRÉ GIDE]

Que l’importance soit dans ton regard, non dans la chose regardée.   Arpad Safranek, Anja, sculpture en albâtre   Tout ce que tu gardes en toi de connaissances distinctes restera distinct de toi jusques à la consommation des siècles. Pourquoi y attaches-tu tant de prix ? Il y a profit aux désirs, et profit au … Lire plus…