LE PRISONNIER LIMPIDE [JEAN SÉNAC]

  Le pain nu brise le bois sanguin l’eau fière délie les gorges d’alouette nous conjuguons l’amour du présent temporel Raison raison creusée au mur d’incertitude à la pointe de l’ongle le temps des étangs graves s’achemine à travers les nuages inquiets les aigles innocents Déjà tu revendiques l’éveil du bouton d’or l’olive matinale ta … Lire plus…