PASTEL D’APRÈS MA FEMME NUE [PAUL VERLAINE]

François Boucher L’Odalisque Brune, 1745 Riche ventre qui n’a jamais porté, Seins opulents qui n’ont pas allaité, Bras frais et gras, purs de tout soin servile, Beau cou qui n’a plié que sous le poids De lents baisers à tous les chers endroits, Menton où la paresse se profile, Bouche éclatante et rouge d’où jamais … LIRE+

EXCENTRIC-NEWS