UN PHILOSOPHE POUR RESPIRER [TCHOUANG-TSEU / ELIAS CANETTI]

Depuis Tchouang-Tseu, les présocratiques et la sagesse “antique” il y a eu la “philosophie” dont François Jullien* écrit qu’“elle a bien trop besoin de la sagesse pour se hausser — pour se gausser ; comme pour se défausser sur elle du rôle (‘vulgaire’) qu’elle n’entend pas jouer. Car, en même temps que la philosophie couvre … Lire plus…

VILLE, VIDE, VIE…

      Humeur. À les écouter — sur fond de réminiscence d’un slogan publicitaire déjà ancien — dans ‘VILLE’, il y aurait ‘VIE’… Moi, j’y entends surtout ‘VIDE’… Et puis, combien cela manque d’ailes !       Illustration : Edward Hopper, Sunday [détail].

AU COMMENCEMENT ÉTAIT LE ‘LIVRE’

    Chaque culture, chaque civilisation s’invente ses origines — les mythes y pourvoient — ; la Chine, l’ancienne Chine, voit, elle, dans l’origine un état idéal où régnait en maître le ‘Vide’, l’ ‘Indifférencié’. Puis vint la lente dégradation, la ‘matérialisation’, du ‘céleste’ vers le ‘terrestre’, mais il fallut bien que la mémoire, les … Lire plus…

… DU VIDE (TROIS POÈMES DE HUGO MUJICA)

      Tout homme   tout homme et moi :   canne sèche que vient sillonner le vent pour reprendre sa voie,   comme si rien ne s’était passé   sauf de s’être ouvert à une absence un sillon entre mon pas et le passé entre ma vie et toute vie.   Miroir éclaté … Lire plus…