DUPON

Au fil du temps, il me fallut bien mettre un nom sur notre inimitié ; aussi, de dérive verbale en dérive verbale, je finis par les nommer Dupon, lui et sa comparse, sa Duponne, tant il me semblait que chez ces gens-là, ce n’était pas la joie. Les Dupon, disons franchement, je ne les connais … Lire plus…

LA VOISINE [EN AUVERGNE]

Son accent prussien — elle est née là,  il y a quatre-vingt et quelques années — et ses tomates par kilos. Oui, c’est une année à tomates…, mais les chardons venus du pré voisin… Merci voisine.