TÊTACLAC, TÊTE DE SÉRIE

Ce n’est pas en claquant des doigts que l’on claque une porte,

surtout si on les a laissés dans l’embrasure.

Print Friendly, PDF & Email

28 réflexions au sujet de “TÊTACLAC, TÊTE DE SÉRIE”

  1. Bon, à relire ce billet, ne sachant plus à quoi il se réfère — le titre est devenu une énigme —, je pense qu’il mériterait d’être supprimé… Mais, il y a cette partie de ping-pong un peu ‘folledingue’ avec ‘gertrude’ (si rapide d’ailleurs que les réponses s’entrecroisent et se décalent)… Alors…, alors … !

    Répondre
  2. À savoir,ce n’est pas parce que l’on a une tête à claques que l’on n’a pas la tête aux claques au point d’être le roi de la claque à ce jeu de claques.

    Maintenant j’espère que je ne vais pas claquer cette nuit dans mon lit.

    À la prochaine… claque !

    Répondre

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.