TROUBLANTE CLARTÉ [HÉCATE]

Envoi. Ce texte — un poème, bien sûr — que l’on trouvera d’ailleurs, en présent, quelque part plus bas dans les ‘correspondances’ qui font respirer ces pages. Elle signe ‘Hécate’ ; c’est donc son nom ici et ailleurs.

Troublante clarté
Où se meurt le silence.
Nuée à peine teintée de rose
Prévoyance d’une aube sanglante.
Accouchement torturé de la nuit aveugle.
Trouée de bleu. Hurlement.
Jour, effacement de l’or charnel et alchimique
Attouchements fous de la noirceur absolue.
Visage à travers la fenêtre
Qui épie le lit bouleversé d’enlacements,
Corps qui refont la nuit en se touchant.
Les fenêtres se brisent
Les vitres sont pleines de sanglots,
La mort tient debout dans ses bras
Ceux qu’elle aime
Ceux qu’elle met au monde.
Rien ne finit jamais.
Tout est déjà commencé.

 

Hécate, extrait de L’écrin des jours, 3-6 mars 1998.

 

Correspondances, oui, plus que certainement. S’y tissent des liens croisés, complices entre paroles choisies — oserai-je ‘élues’ ? ‘la nuit, jouir’, récemment réédité dans ‘sous-le-clavier, la page’, mais aussi – surtout – pour moi, les vers éminemment sensibles, éminemment présents de Philippe Jaccottet que j’aimerais retrouver (cela se fera). Mais je prête cependant au poète, à celui-ci, la (sa) parole, puisque c’est par elle que ce parler-là nous agit.

 

Y aurait-il des choses qui habitent les mots
plus volontiers, et qui s’accordent avec eux
— ces moments de bonheur qu’on retrouve dans les poèmes
avec bonheur, une lumière qui franchit les mots
comme en les effaçant — et d’autres choses
qui se cabrent contre eux, les altèrent, qui les détruisent :
comme si la parole rejetait la mort,
ou plutôt, que la mort fît pourrir
même les mots ?

Philippe Jaccottet, Parler.

 

Vous inviter pour l’heure à rejoindre Hécate chez elle. Le fil d’Archal est la porte qu’elle nous ouvre toute grande. Quant à Jaccottet, sa présence est toujours, par ailleurs, en ce lieu, assurée.
Print Friendly, PDF & Email

1 réflexion au sujet de « TROUBLANTE CLARTÉ [HÉCATE] »

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.